Last update: 14-12-2020 09:57
2'42"

Productivité

Une Transformation Digitale vise bien évidemment à augmenter la part du numérique dans le travail, au travers des méthodes et de la production, au travers des piliers comme présentés dans la «Big Picture».

Les Transformations Digitales en 1! image avec les cinq piliers centraux.

Or, plus le ratio physique / numérique est bas dans un bien (c'est-à-dire plus la partie du numérique est importante), plus son coût (et partant le plus souvent, son prix) a tendance à diminuer, ce qui est une expression de la productivité. Cela a des incidences sur l'emploi.

Plus de digitalisation ⇉ plus d'automatisation ⇉ plus de productivité ⇉ perte d'emploi si la "consommation stagne" en vertu de l'équation suivante :

Emploi = Consommation / Productivité

La Transformation Digitale, innovation par excellence, doit donc s'accompagner d'autres innovations portant sur le développement de nouveaux marchés/débouchés afin de stimuler la consommation sous peine d'impacter l'emploi négativement. La double orientation clients et collaborateurs, on le comprend, devient alors essentielle. Garder ses clients, les satisfaire et les chérir permet de combler les besoins et de développer la loyauté. De la sorte on fortifie la relation et on favorise la consommation sur le long terme; on solidifie et on sécurise l'emploi.

Les innovations digitales impactent la productivité et donc les coûts et les prix. Si les augmentations de productivité ne permettent pas de conquérir de nouveaux marchés ou segments de marché, c'est l'emploi qu'on met en danger. C'est pour cela que les innovations purement digitales doivent se doubler d'innovations orientées débouchés et marchés.

La Transformation Digitale est dès lors une marche en crabe entre avancées de productivité à gauche et, de droite, des avancées de marchés. C'est un équilibre délicat auquel l'organisation doit être attentive et plus particulièrement le Transformation Manager.